ACTUALITÉS

Découverte d’une épave du XVIe siècle dans la Mer Baltique

Il y a 10 ans, à 160 kilomètres au large des côtes de Stockholm, un sonar de l’administration maritime suédoise repérait une épave. Mais ce n’est que le 24 juillet dernier que l’épave a pu enfin être explorée. La découverte est inestimable : il s’agit d’un navire du XVIe siècle – la grande époque des explorateurs comme Christophe Colomb – en parfait état de conservation !


Modèle reconstitué à partir des images de l’épave découverte dans la mer Baltique.
Photo © Deep Sea Productions/MMT

Sept mois de recherche avec un mini-robot sous-marin

On doit cette découverte à un consortium composé de chercheurs et archéologues internationaux, de la société de recherche sous-marine MMT et de l’université de Southampton. Un partenariat qui a déjà mis à jour plus de 65 épaves de l’époque ottomane, byzantine ou romaine dans les profondeurs des eaux de la Mer Noire.

Depuis janvier 2019, un robot sous-marin explore les fonds marins de la Mer Baltique à plus de 120 mètres de profondeur pour tenter de repérer et explorer cette épave. Sept mois pour révéler des secrets inestimables


Photo © Deep Sea Productions/MMT

Une épave parfaitement préservée

Après plus de 500 ans passées dans les eaux de la Mer Baltique, les scientifiques découvrent un navire dans un état de conservation remarquable qui leur permet de dater sa construction entre 1490 et 1550. Une hypothèse qui pourrait classer ce bateau comme l’épave de cette époque la mieux préservée jamais découverte.



Selon les premières observations, la forme du navire suggère une origine d’Europe du Nord. Il fait 16 mètres de long et a conservé ses décorations sur la coque, ses mâts encore debout et ses canons intacts. Sur le pont principal, une barque en excellent état est toujours amarrée sur son mât. On imagine qu’elle devait servir à l’équipage pour quitter et rejoindre le navire.

Ce navire est contemporain aux époques de Christophe Colomb et de Léonard de Vinci…
C’est comme s’il avait coulé hier !

Dr Rodrigo Pacheco-Ruiz, archéologue sous-marin sur l’expédition

L’épave est reconstituée en images 3D

D’après les premières hypothèses des scientifiques, la construction de ce navire est antérieure à celle du Mars, un navire de guerre suédois qui a coulé en 1564 lors de la bataille d’Öland. Il pourrait en effet avoir été en quelque sorte un prototype de ce dernier. 

En attendant d’en savoir plus, il a été baptisé Okänt Skepp [bateau inconnu] et une matérialisation de l’épave en 3D grâce au procédé de la photogrammétrie a été réalisée.


Photo © Deep Sea Productions/MMT

Une épave, une histoire…

Cette découverte incroyable n’a pas encore livré tous ses secrets… On ignore encore pour le moment à qui le navire a appartenu et pourquoi a-t-il coulé ; ou encore ce que sont devenus les hommes de l’équipage.

Les recherches se poursuivent notamment pour prélever des échantillons du bois de la coque à des fins d’analyse. 

Les plongeurs tenteront également d’aller à l’intérieur du bateau. La Mer Baltique a la particularité d’avoir une faible teneur en sel. Cette spécificité, associée à l’excellente conservation du bateau, donne bon espoir aux scientifiques pour découvrir des cabines intactes, avec des textiles, des documents, des cartes qui pourraient leur en apprendre plus.

Quant à connaître les causes du naufrage et l’histoire de son équipage, cela demandera plus d’analyses encore… Pour l’instant, les hypothèses posées suggèrent que le navire a peut-être été abandonné ou bien l’équipage, tombé malade, a péri en mer.

Source GEO

Vous aimez ? Partagez !

Commentaire